'

Tissage aux doigts / le flé​ché​


Ma passion pour les couleurs m’a été transmise par ma mère. Cette dernière vouait un amour incontesté envers la nature. Son émerveillement devant les paysages et sa façon unique de les décrire a été pour moi une grande source d’inspiration dès mon plus jeune âge.  Étant native d'un petit village du Bas-Saint-Laurent nommé Lejeune, j'ai eu  l'avantage de grandir dans un milieu grandiose et riche en couleur. 

Mon parcours a débuté par un cours de tissage au métier offert par l’Artisanat Chamard à Saint-Jean-Port-Joli. C’était en même temps que je faisais des études en sculpture sur bois à l’école La Vastringue. C’est sans aucun doute l’aspect mathématique  que comportent les préparatifs qui m’a tout d’abord grandement impressionné, ensuite j’ai été conquise par le rythme des gestes à accomplir. Mais ce qui m’a réellement le plus étonné, c’était la joie de voir le motif se défiler à mesure que le travail progressait. Je trouvais cela  captivant de pouvoir manier les couleurs et ainsi reproduire des motifs tout aussi complexes les uns des autres.

Quelques années plus tard, lors d`une séance de danse folklorique du Québec, un membre de notre troupe est arrivé avec une ceinture fléchée de l`Assomption. Pour moi ça été le coup de foudre instantané. J`ai voulu apprendre immédiatement à tisser aux doigts. Ce qui m’a plu dans le tissage aux doigts c’est que je pouvais toucher continuellement la laine. C’est un médium facilement malléable, doux, soyeux qui offre une panoplie de possibilités obtenues par des mariages de couleurs et l’entrelacement des fils. C`était ma façon de transmettre une part de mon héritage culturel francophone. 

​Entre temps il y a eu, études, famille et travail. C’est donc quarante ans plus tard que je renoue avec cet art. Cette fois ci, avec une intention bien différente, je désire d’une part, préserver cette technique et son héritage mais surtout la pousser plus loin en lui donnant une texture facilement percevable au regard mais qui en même temps attire le touché et engendre le mouvement à tel point qu’on pourrait qualifier mes pièces de sculptures tissées. 

​Le tissage aux doigts est devenu ma poésie. 





Tissage aux doigts/le fléché


Brins d'arc-en-ciel

Présentation